This person does not exist : le site qui permet de générer des visages

Lancé en 2019, le site This person does not exist (littéralement “Cette personne n’existe pas”) a suscité autant d’effroi que d’interrogations.

Démonstration du fonctionnement du site

Développé par Philip Wang, un ingénieur de 33 ans, le site est alimenté par l’intelligence artificielle afin de créer des visages plus vrais que nature de personnes n’existant pourtant pas. Le principe ? A chaque fois que la page est rafraîchie, un algorithme appelé “generative adversarial network” (GAN) (codé à l’origine par Nvidia) génère un portrait hyper-réaliste de personnes totalement fausses.

Le but serait d’interpeller sur le pouvoir grandissant de l’IA (intelligence artificielle).

Faux visage et intelligence artificielle  : une percée effrayante

Le site publié en 2019 sur un groupe Facebook fermé a très vite attiré plus de 4 millions de visites dès ses premiers mois. Si le premier clic semble relever d’une curiosité amusée, le réalisme des visages provoque très vite un sentiment de malaise.

Les cas d’utilisation de cette technologie peuvent être plus ou moins dangereux. En effet, si on peut envisager son utilité pour des studios de jeux vidéo ou bien d’autres secteurs, la question se pose aussi sur les dangers potentiels liés à l’IA. Avec les deepfakes, les images dites manipulées sont déjà un sujet de débat. Leur ouverture au grand public pourrait amener à de mauvais usages et notamment en matière de désinformation.

Sensibiliser les gens à l’IA

Un programme équivalent existe déjà pour la vidéo. On peut ainsi faire dire ce que l’on veut à qui on veut.

Ce type de technologies rend de plus en plus difficile la lutte contre la désinformation. Et si demain une personne malintentionnée pouvait générer une émeute simplement grâce à une vidéo de ce genre postée sur le web et reprise en masse ?

Wang, le développeur, espère une toutefois une utilisation éthique au service, notamment, de la médecine. Il reste malgré tout conscient des risques sur lesquels il attire d’ailleurs l’attention : “J’espère simplement que ma démonstration permettra de sensibiliser les gens. Ceux qui ne sont pas conscients sont les plus vulnérables à cette technologie”, a déclaré Wang. “D’un autre côté, l’IA apportera vraiment beaucoup de bienfaits à ce monde.”

This person does not exist a donc le mérite d’interpeller sur les usages de l’Intelligence Artificielle, de ce que l’on souhaite en faire. Si l’on n’arrête pas le progrès, on peut s’interroger sur le besoin d’encadrer l’utilisation de l’IA surtout si l’on envisage de la laisser aux mains du grand public.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts